ORPHEE2012_Couverture.jpg
 

Orphée revolver

 

mise en scène + costumes : Philippe Dumaine
assistance + régie : Sophie Devirieux
décors + éclairages : Andréane Bernard
musique : Mykalle Bielinski
avec : Luc Chandonnet, Marie-Ève de Courcy, Danièle Simon, Mylène Bergeron, Mykalle Bielinski

 

 

 

spectacle de groupe
87 min
bilingue (fr + en)

8-17 novembre 2012, 20 h
Théâtre Sainte-Catherine, Montréal

 

Orphée : un personnage mythique, un grand poète, un des piliers de la culture occidentale.
Eurydice : une femme en détresse, une possession perdue qu’il faut récupérer à tout prix.

Avec Orphée revolver, projets hybris investit le mythe d’Orphée afin de faire entendre la voix d’Eurydice. Une voix forte, singulière, voire violente. Une voix de femme. Un spectacle qui sonne comme un coup de fusil, des textes qui tournent au rythme du barillet. Orphée revolver, c’est tout à la fois un problème mathématique, une conférence sur la féminité, une réécriture d’un mythe, une plongée dans la culture pop. Et, en plein dans le viseur du tireur d’élite, quatre Eurydice, quatre possibilités pour une héroïne contemporaine. Un spectacle dangereux, parce qu’à la roulette russe, on ne gagne pas toujours.

Peu après son mariage avec le grand poète Orphée, la nymphe Eurydice est mordue par un serpent et meurt. Son mari, follement amoureux (ou désespérément possessif) séduira tout.e un.e chacun.e avec sa lyre afin de ramener sa femme chez les vivant.e.s. Mais qu’en est-il d’Eurydice? Et si elle ne voulait pas revenir des Enfers? Qu’arriverait-il si elle avait une volonté propre? Si on lui donnait une voix afin qu’elle puisse tout dire, afin qu’elle puisse crier sa rage à la face du monde, pourrait-on soutenir son discours?

En réécrivant ainsi le mythe d’Orphée, projets hybris invite le public à une remise en question des mythes fondateurs de sa propre société. Ce faisant, l’équipe du spectacle cherche à révéler les relations de pouvoir et les asymétries genrées qui sous-tendent les grands récits occidentaux. Armé d’une logique discursive, Orphée revolver déconstruit l’image dite naturelle de la femme afin de lui rendre l’agressivité et la violence refusées depuis toujours à Eurydice. Orphée revolver est une véritable plongée dans le genre, soutenue par une matière textuelle composite. Grand art, culture pop, écrits théoriques, calculs mathématiques, mais aussi artistes, travailleuses du sexe, meurtrières... sont convié.e.s à la remontée d’Eurydice vers la terre ferme.

 

Orphée revolver est une production de projets hybris

Activités de médiation

Des rencontres avec les artistes et le public ont eu lieu après chacune des représentations.

Campagne de promotion

Réalisation bandes-annonces + photographies : Maxime Brouillet + Antoine Pommet
Graphisme : Philippe Dumaine
Photos du spectacle : Maxime Brouillet

 
ORPHEE_Affiche1jpg
ORPHEE_Affiche3.jpg
ORPHEE_Affiche2.jpg
ORPHEE_Affiche4.jpg