MANDAT

hybris : orgueil du héros qui poursuit en dépit des avertissements

En se positionnant à l’intersection de plusieurs champs disciplinaires, projets hybris cherche à faire de la collaboration le principe opératoire de tous ses projets. C’est donc dans l’incertitude des rencontres, dans l’éphémère des croisements et dans les déstabilisations qu’une discipline opère sur l’autre que se situe le terrain d’activité de la compagnie.

Chacune des créations de projets hybris débute par un effort de recherche substantiel, où déjà théorie et récits, textes et images, cultures populaires et officielles, fonds et formes se côtoient et se répondent. Suivent de grandes périodes de création en laboratoire où ces matériaux sont confrontés à l’espace, aux corps ainsi qu’aux différents bagages des performeur.e.s, de sorte que la construction des projets ne prend réellement son sens qu’une fois en salle de répétitions. Ainsi, rien n’est programmé ou fixé à l’avance : toute l’équipe de création participe activement à ce processus de coconstruction de l’œuvre.

Politique, le travail de projets hybris est animé par les théories et pratiques queers et féministes. C’est donc dire que la question des marges, qu’elles soient marges de l’art, des savoirs, des histoires ou des sociétés, se développe à travers tous les projets de la compagnie. En portant son attention sur des sujets ou sur des idées en périphérie des savoirs officiels, projets hybris souhaite aussi questionner les processus d’effacement et de mise au silence qui construisent la réalité préhensible. Ce faisant, projets hybris tente de résister aux procédés et formes conventionnel.le.s afin d’avancer des alternatives effrontées, des propositions incongrues.

ÉQUIPE

cofondation / codirection

MYLÈNE BERGERON

Actrice autodidacte, Mylène Bergeron s’investit dans des projets qui tentent de croiser la théorie et la pratique. À cet effet, sa formation universitaire en études théâtrales et en histoire de l’art s’avère déterminante. Son parcours artistique suit de très près la pratique du metteur en scène Philippe Dumaine. Dès les premières mises en scène de ce dernier, Mylène l’accompagne à titre d’actrice (CULPA, HAMLETMACHINE, 4.48 PSYCHOSE, ORPHÉE REVOLVER), mais aussi en tant que codirectrice de la compagnie qu’ils ont fondée en 2010, hybris.théâtre (maintenant projets hybris). À titre d’actrice/performeuse, Mylène participe à différents stages, notamment en compagnie de Susanna Hood, Sylvie Tourangeau, Tedi Tafel, Rémi Jacques, Diane Langlois et Eryn Dace Trudell.

PHILIPPE DUMAINE

Philippe Dumaine est candidat à la maîtrise en histoire de l’art avec concentration en études féministes (UQAM). Son mémoire porte sur l’appropriation comme stratégie critique dans la production de Sherrie Levine, Rashid Johnson et Andrea Geyer. Il s’intéresse, de façon plus globale, aux mises en doute des savoirs normatifs et aux politiques de l’échec avancées par les études et pratiques queer. Philippe est aussi assistant de recherche à la Galerie de l’UQAM et membre sortant du comité éditorial de la revue aparté | arts vivants. Il est cofondateur du projet VIVARIUM, une plate-forme de diffusion web des savoirs et pratiques artistiques queer et féministes. Avec Mylène Bergeron, il codirige projets hybris, compagnie pour laquelle il agit aussi à tire de metteur en scène.

RÉSIDENCES

2016-2017. Ateliers de La serre – arts vivants
divers projets de la compagnie (1 an)

2016. Productions Recto-verso
projet YOUNGNESSE (1 semaine)

2015. Montréal, arts interculturels (MAI)
projet PROPOSITIONS FOR THE AIDS MUSEUM (1 mois)

2015. École supérieure de théâtre
projet PROPOSITIONS FOR THE AIDS MUSEUM (3 mois)

2015. Maison de la culture Frontenac
projet PROPOSITIONS FOR THE AIDS MUSEUM (2 semaines)

2014. Centre communautaire des gais et lesbiennes de Montréal
projet PROPOSITIONS FOR THE AIDS MUSEUM (2 mois)

2014. École supérieure de théâtre
projet PROPOSITIONS FOR THE AIDS MUSEUM (2 mois)

2014. Maison de la culture Frontenac
projet PROPOSITIONS FOR THE AIDS MUSEUM (2 semaines)

2010. École supérieure de théâtre
projet ORPHÉE REVOLVER (3 mois)

2010. École supérieure de théâtre
projet PERSONA (4 mois)

DISTINCTIONS

2015. Le noble cochon – Gala des cochons d’or
souligne la pertinence sociale de la démarche
projet PROPOSITIONS FOR THE AIDS MUSEUM

2013. Les cochonnailles – Gala des cochons d’or
mention spéciale accordée à une réalisation inclassable
projet ORPHÉE REVOLVER (remis à hybris.théâtre)

2013. Le néo-cochon – Gala des cochons d’or
souligne la présence et la création musicale exceptionnelle
projet ORPHÉE REVOLVER (remis à Mykalle Bielinski)